• IV)Le Batman de l’Age de bronze

       1)Un nouveau look

    IV)Le Batman de l’Age de bronzePour le Batman du « Silver Age » (1956-1969), on peut distinguer deux grandes périodes, délimitées par la prise en main des titres Batman et Detective Comics par Julius Schwartz, supervisés auparavant par Jack Schiff. Julius Schwartz reprend donc les rênes du personnage à une époque où celui-ci sort quelque peu exsangue des dernières décisions prises par Jack Schiff. Ce dernier avait dû composer depuis 1955 avec l’édiction du Comic Code, organe d’autocensure qui limitait les auteurs dans la description de situations violentes et notamment des crimes crapuleux. En mai 1964, Julius Schwartz fit donc subir un traitement de choc, destiné à revitaliser le héros. Ce « nouveau look », comprenant un nouveau costume, un nouvel équipement et un nouveau style graphique plus moderne connut un succès notable.

     

     

     

     

       2)Une série télévisée

    IV)Le Batman de l’Age de bronzeCe « nouveau look » inspira une nouvelle adaptation, télévisée cette fois. Après avoir redécouvert les serials des années 1940, le producteur William Dozier s’intéressa en effet aux personnages et eut l’idée de leur offrir une série où chaque épisode serait diffusé en deux parties, la première se terminant par un cliffhanger mettant en péril nos héros. Interprétée par Adam West et Burd Ward, la série Batman, diffusée de 1966 à 1968, joua la carte du pastiche et s’inspira de nombreux épisodes de la période « nouveau look », mais également d’aventures des années 1940. Elle prit d’assaut les Etats-Unis dès son premier épisode et une Batmania, composée de produits dérivés, d’un film tiré de la série (réalisé par Leslie Martinson, en 1966) et d’une gloire nouvelle pour le Croisé en Cape, s’empara de la nation.

     

     

     

     

       3)L’arrivée de Batgirl

    IV)Le Batman de l’Age de bronzeMais, dès l’automne 1966, l’intérêt du public pour la série décline. ABC tente bien d’attirer les téléspectateurs en intégrant un nouveau personnage, Batgirl, en 1967, mais rien n’y fait. La création de Batgirl est issue d’une demande du producteur de la série, William Dozier, aux responsables de DC Comics, afin d’apporter une touche plus féminine à l’univers de Batman. Carmine Infantino reprend le design d’un personnage qu’il songeait incorporer dans un trio féminin, le modifie quelque peu, et, sur insistance de Dozier, lui ajoute les fameuses oreilles du justicier : Batgirl est née ! Après l’annulation de la série, Julius Schwartz décida de revenir aux bases : moins de criminels fantasques et d’auto-parodie, plus de mystère, plus de suspense et de nouveaux auteurs pour un Batman à nouveau menaçant.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :