• VI)Le renouveau des super-vilains

       1)Le retour d’anciens

    VI)Le renouveau des super-vilainsEt les ennemis du justicier masqué ne sont pas en reste : le Joker et Double-Face retrouvent tous deux de leur superbe en redevenant les tueurs de sang-froid qu’ils étaient à leur début dans les années 1940. Le Clown Prince du Crime aura même droit à son magazine, qui ne comportera que 9 numéros. Autre ennemi devenu vedette de sa propre revue : Man-Bat, apparu en 1971 dans Detective Comics n°400, par Franck Robbins et Neal Adams. Il s’agit de Dr Kirk Langstrom, un savant grand admirateur de notre héros et qui a mis au point un sérum pour doper ses capacités… le métamorphosant en chauve-souris géante. Hésitant entre être un allié et un adversaire, Man-Bat poursuivra sa carrière tragique en transformant sa propre fiancée en compagne ailée.

     

     

     

     

       2)La saga du démon

    VI)Le renouveau des super-vilainsLe retour aux sources de Batman, sous la houlette de Dennis O’Neil, passe également par la création de vilains dans l’esprit des pulps d’antan. On peut ainsi tracer une filiation entre Ra’s al Ghul et les grands seigneurs du crime qui parcouraient ces publications, à commencer par Fu Manchu, dont la nièce s’opposait, à intervalles réguliers, à ses plans de domination du monde, comme Talia al Ghul empêche parfois ceux de son père. Talia apparait par ailleurs peu de temps avant ce dernier, dans Detective Comics n°411, en mai 1971. Kidnappée par le Dr Darrk, membre rebelle de la Ligue des Assassins, elle est sauvée in extremis par Batman et découvre l’identité secrète de celui-ci. Dès lors, Talia Al Ghul n’aura de cesse de poursuivre le chevalier noir de ses assiduités.

     

     

     

     

       3)la Tête du Démon

    VI)Le renouveau des super-vilainsAprès avoir rencontré une première fois Ra’s al Ghul (Batman n°232, juin 1971), notre héros se verra d’ailleurs offrir la main de Talia, qu’il refusera. Au cours des années 1970, Ra’s et Batman croiseront plusieurs fois le fer dans des épisodes et arcs mythiques, qu’il s’agisse des épisodes écrits par Dennis O’Neil ou de l’arc écrit par Len Wein et paru dans Detective Comics n°444-448 en 1975, qui voit Batman accusé à tort de l’assassinat de Talia. Mike W. Barr prendra alors la relève dans les années 1980, avec Son of the Demon (1987) et Bride of the Demon (1991). Dans le premier, il y renforce notamment les liens entre les destinées d’al Ghul et Wayne en montrant la naissance du fils de Talia et Bruce. Ce concept, alors hors continuité, sera réinséré par Grant Morrison dans la mythologie du héros avec l’arrivée de Damian Wayne.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :